Biomasse Homo Sapiens

Avez-vous une idée de la biomasse de l’ensemble de la vie sur Terre, calculée en tonnes ?

La plus récente (mai 2018) estimation de cette biomasse, publiée par l’Académie des sciences des États-Unis est que l’ensemble du vivant « pèse » 550 milliards de tonnes.

Comme on peut s’y attendre, ce sont les plantes qui remportent la palme (c’est bien naturel diront certains), qui représentent 450 milliards de tonnes, soit environ 82 %.

Et notre espèce, Homo Sapiens, où se situe-t-elle ?

Là, c’est le choc, la grande leçon d’humilité ! L’humanité, dans toute son entièreté et ses 7,6 milliards de personnes, fait à peine 0,06 milliard de tonne. C’est moins du centième de 1 % (0,01 %) de la biomasse du vivant.

Les vers de terre pèsent davantage que nous, les fourmis aussi. Le comble, quoique cela dépende du point de vue, est que les bactéries, oui, oui, les « microbes », pèsent 70 milliards de tonnes, soit environ mille fois plus que nous. Vous avez bien lu : 1000 fois plus que nous !

Et on pense que la nature nous appartient, alors que c’est tout le contraire : nous appartenons à la nature. Eh ben !