Consommation

CONSOMMER MIEUX, AVEC INTELLIGENCE

Les entreprises nous mettent en tête, à coup de marketing, le désir, voire le besoin de posséder de plus en plus d’objets, ceux qu’elles produisent bien sûr.

Un besoin qui mène trop souvent à la surconsommation. On se doit de poser la question : la possession est-elle vraiment la clé du bonheur ?

Pour produire les objets qu’elles nous font convoiter, les entreprises doivent se procurer des matières premières, les transformer et les transporter jusqu’à nous. Il y a des conséquences à cela : perte de biodiversité suite à la disparition et fragmentation des habitats, émissions de GES, dégradation des sols et perturbation du cycle de l’eau.

Produire, consommer, jeter : c’est le modèle de l’économie linéaire qui nous conduit forcément à un cul-de-sac puisque nous consommons actuellement 70 % de ressources vierges en trop par rapport à leur capacité de renouvellement. Nos ressources ne sont pas inépuisables.

Il existe un autre modèle, celui de l’économie circulaire qui consiste à remettre en circuit les ressources au lieu de les envoyer au dépotoir, mais aussi à en limiter la consommation.

Voici donc des exemples de petits gestes qui finissent par compter et qui, nous l’espérons, vous en inspireront d’autres :

  • créer avec ses voisins un groupe de partage de machines (tondeuses, souffleuses à neige, taille-bordures, taille-haies, nettoyeurs sous pression), au lieu que chacun ne possède les siennes
  • faire réparer ses petits appareils au lieu de les jeter et remplacer
  • donner au lieu de jeter : nos vieux meubles feront le bonheur d’un autre, les vêtements qui ne nous plaisent plus trouveront preneur dans une friperie
  • bannir ce qui est jetable après une utilisation unique : les torchons et éponges sont tout aussi efficaces que les essuie-tout (oui ces derniers sont compostables mais il faut tout de même couper des arbres pour les produire), utiliser des couches lavables au lieu de jetables
  • se servir de vinaigre blanc pour nettoyer le comptoir ou la surface des meubles : il fait des merveilles
  • ne plus accepter le sac de circulaires livré chez soi, toutes sont désormais sur Internet
  • imprimer ses documents recto verso, et couper en deux les pages imprimées d’un seul côté pour en faire un bloc notes
  • prendre sa tasse réutilisable pour boire et non une tasse en styromousse ou en carton

Vivre autrement c’est

resserrer les liens avec les autres

aller en forêt, s’asseoir au bord de l’eau

regarder les fleurs éclore au petit matin

caresser un animal et lui parler

goûter la vie et s’accorder à son rythme

Ayons la sobriété heureuse!